DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les ressortissants européens quittent le Liban

Vous lisez:

Les ressortissants européens quittent le Liban

Taille du texte Aa Aa

Hier, un premier avion en provenance du pays du Cèdre s’est posé sur une base militaire près de Madrid. A bord 116 passagers : des Espagnols mais aussi des Italiens des Néerlandais, un Américain, un Britannique, un Marocain et un Egyptien. Des bateaux britanniques et français font route vers le Liban.

Les premiers rapatriés sont choqués. ‘‘Les gens ne savent pas si ils vont pouvoir s’enfuir, dit une ressortissante espagnole. Les ponts ont été détruits et en plus de ça, cet Américain, le président Bush, il dit que les Israéliens ont le droit de se défendre. Ils bombardent des enfants et personne ne fait rien.’‘

En France, les affrontements entre Israël et le Hezbollah bouleversent la communauté libanaise. Jean-Pierre Khoury devait s’envoler pour Beyrouth mais il a du annuler son voyage. Et comme ses parents il est inquiet. Son frère, Alain est déjà sur place. ‘‘Je suis inquiète car je n’arrive pas à joindre la famille’‘, explique sa mère.

Au restaurant libanais où travaille Jean-Pierre, tout le monde essaie de joindre des proches, des amis. Souvent en vain. Les nuits sont courtes et la télévision est constamment allumée pour suivre minute par minute le dénouement du conflit qui déchire le Proche Orient.