DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mesures spéciales au nord d'Israël

Vous lisez:

Mesures spéciales au nord d'Israël

Taille du texte Aa Aa

Le Nord d’Israël continue d’essuyer les tirs de roquettes venus du Sud du Liban. Des mesures spéciales ont été prises hier pour cette partie de l’Etat hébreu. Les autorités régionales peuvent désormais fermer les écoles, les usines et les bâtiments publiques. Pour autant, il ne s’agit pas encore d’un état d’urgence complet.

Hier trois salves se sont abattues sur la ville de Tibériade, à l’est. C’est l’objectif le plus éloigné qu’ait frappé le Hezbollah jusqu‘à présent. Tibériade vient s’ajouter à une liste de vingt localités ciblées par le mouvement chiite libanais. Hier plus de 15 personnes ont été blessés dans tout le nord du pays. Le mouvement chiite a déjà tiré 700 roquettes sur l’Etat hébreu.

Sur le plan politique, le vice-Premier ministre israélien, Shimon Peres, appelle à la paix avec le Liban mais il met en garde le pays du Cèdre. ‘‘Dès qu’ils mettront un terme à tout cela il n’y aura plus de problèmes avec Israël. Nous ne voulons ni la terre, ni l’eau du Liban, ni réduire son influence. La seule chose que nous voulons c’est vivre en paix. Si le Liban est prêt à cela il est le bienvenu. Sinon, nous devons nous défendre et nous le ferons.’‘

Hier L’armée israélienne a déployé des batteries de missiles antimissiles Patriot à Haïfa. Des roquettes se sont déjà abattu sur la grande la ville portuaire du Nord. Le Hezbollah disposerait de 10 000 à 12 000 roquettes mais aussi de missiles à guidage radar. Il pourrait leur permettre de frapper jusqu‘à 100 km à l’intérieur des terres israéliennes.