DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Israël aussi pleure ses morts

Vous lisez:

Israël aussi pleure ses morts

Taille du texte Aa Aa

La petite ville de Modiin enterre ses militaires. Mais l’attaque la plus meurtrière depuis le début de l’offensive s’est produite dans le port d’Haïfa, la troisième ville du pays, où des tirs de roquette Katioucha ont tué 8 personnes et en ont blessé 14 autres dont certains grièvement. L’une des roquettes est tombée près d’un dépôt ferroviaire, déclenchant un incendie. La ville d’Afula, située à 50 km au sud de la frontière, a également été atteinte, ce qui constitue le tir le plus long à ce jour. Atteints également, les faubourgs de Nazareth où vit la plus importante communauté arabe d’Israël ainsi que Givat Hella, aux abords de Tibériade.

Le Premier ministre Ehud Olmert a réaffirmé sa détermination : les conséquences de ces attaques seront graves pour le Liban. Déjà visée samedi, la ville frontalière de Kiryat Shmona ressemble à une cité fantôme. Restaurants et magasins fermés, les rues sont désertes. La plupart de ses habitants ont décidé de fuir. Et Israël n’est pas au bout de ses surprises. C’est le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah qui le dit. Il a prévenu : il n’y a plus de ligne rouge dans notre guerre contre Israël.