DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les groupes pétroliers étrangers au rendez-vous de la privatisation partielle du russe Rosneft

Vous lisez:

Les groupes pétroliers étrangers au rendez-vous de la privatisation partielle du russe Rosneft

Taille du texte Aa Aa

Le groupe pétrolier malaisien Petronas est devenu le premier actionnaire étranger du groupe pétrolier russe Rosneft qui mettait 23% de son capital, détenu par l’Etat russe, dans le public sur les places de Moscou : 13% et de Londres : 10%. Pour le premier jour de cotation à Moscou lundi, l’action Rosneft perdait 1,7%.

Les principaux actionnaires étrangers privés de Rosneft sont donc le malaisien Petronas avec 2,3% du capital, le pétrolier britannique British Petroleum avec environ 2% et le chinois CNPC avec environ 1%. Des investisseurs de 46 pays ont participé à l’introduction en bourse de Rosneft, rapportant au groupe qui reste en majorité public, environ huit milliards d’euros. Avec 1 million 580.000 barils de brut produits par jour, Rosneft est le troisième producteur russe de pétrole
L’action Rosneft doit être cotée mercredi à la bourse de Londres.

Selon Rosneft, les investisseurs stratégiques (les groupes pétroliers par exemple) ont souscrit à hauteur de 21% de l’offre proposée, les investisseurs internationaux (essentiellement des fonds d’investissement intéressés par la marge de progression de l’action) à hauteur de 36%. Mais en Russie les petits porteurs n’ont souscrit que 4% de l’offre.