DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les populations du nord toujours en état d'alerte

Vous lisez:

Les populations du nord toujours en état d'alerte

Taille du texte Aa Aa

Les populations qui résident dans les villes du nord du pays vivent dans la peur de nouvelles attaques du Hezbollah. Alors, pour essayer de les rassurer, Amir Peretz le ministre israélien de la Défense s’est rendu sur place, ce matin, notamment dans la ville de Nahariya. Des visites dans les abris, des rencontres avec les habitants… l’objectif est de maintenir la confiance.

Hier, plusieurs roquettes, tirées par le Hezbollah, ont frappé Haïfa, une grande ville portuaire, située à une quarantaine de km au sud du Liban. Cette attaque a fait 8 morts et une vingtaine de blessés. Et à en croire le chef du Hezbollah, au Liban, les tirs de roquettes sur Israël vont continuer.

Ce matin, la ville de Haïfa paraissait bien calme. Les rues étaient quasi-désertes. L‘économie tourne au ralenti. Seuls quelques magasins ont rouvert. “La vie doit continuer, explique justement ce commerçant. Pour le moment, il n’y a personne dans son magasin, mais il espère que “les gens vont sortir”.

L’armée israélienne est déployée tout le long de la frontière avec le Liban, pour mener son offensive contre les positions du Hezbollah. A ce jour, 24 Israéliens, dont 12 civils, ont été tués depuis le début de l’offensive israélienne au Liban.