DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La communauté internationale redouble d'efforts pour sortir le Proche Orient de la crise

Vous lisez:

La communauté internationale redouble d'efforts pour sortir le Proche Orient de la crise

Taille du texte Aa Aa

En visite à Beyrouth le Premier ministre français, Dominique de Villepin, a clairement défini la position de la France : “Elle est favorable, notamment, au déploiement d’une mission de surveillance à la frontière. L’indépendance, la souveraineté et la liberté du Liban sont pour nous une priorité absolue. Elles doivent être pleinement respectées.”

Le Premier ministre libanais multiplie les appels à un cessez-le-feu mais Fouad Siniora se trouve dans une situation délicate. Quelques membres du Hezbollah siègent au gouvernement. Une minorité qui justifie les attaques contre Israël expliquant que l’Etat hébreu viole quotidiennement l’espace aérien libanais.

Fouad Siniora, qui a plusieurs fois critiqué la position du mouvement chiite, a reçu l’appui du chef de la diplomatie européenne : “M. Solana nous a écouté et transmis notre point de vue concernant les agissements d’Israël aux ministres européens des Affaires étrangères”, a expliqué le chef du gouvernement libanais.

La communauté internationale appelle les parties en conflit à cesser les hostilités pour permettre la mise en place d’une force de stabilisation des Nations unies. Plusieurs émissaires onusiens ont engagé des pourparlers avec Israël. Seul Washington refuse d’appeler à un cessez-le-feu au Liban, estimant que cela ne permettrait pas d’aboutir à une solution à long terme.