DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

A Beyrouth, les quartiers du Hezbollah sont déserts

Vous lisez:

A Beyrouth, les quartiers du Hezbollah sont déserts

Taille du texte Aa Aa

Atmosphère de fin du monde dans les quartiers du Hezbollah à Beyrouth. Des rues désertées, des immeubles éventrés, mais attention, dans l’ombre, sous les effigies géantes de Nasrallah, la milice libanaise surveille les moindres faits et gestes. Et finalement au détour d’une rue apparemment sans vie, une minuscule épicerie avec deux hommes assis devant la boutique.

“Hassan Nasrallah, notre maìtre, nous a appris à résister jusqu’au bout” affirme cet homme. “Qu’ils nous bombardent encore, on reste là, on s’en fiche”.

Plus loin, cet autre lance : “Nous n’avons pas encore utilisé les missiles qui vont atteindre Tel Aviv. On a pas encore été très méchant”.

Dans les immeubles se terrent ceux qui n’ont pas encore quitté le quartier. Démunis de tous, ils expliquent que seul la milice libanaise leur vient en aide : “On a à peine de quoi survivre, de quoi acheter nos aliments. Heureusement que les gens du Hezbollah nous aident”.

La veille, le Hezbollah a effectué une sorte de visite guidé des lieux. Les journalistes ont été invités à venir constater les dégâts. Et à rencontrer des habitants : “Nos combattants sont enfermés dans les prisons israéliennes depuis 30 ans. Personne n’attaque Israel pour cela. Alors qu’aujourd’hui, Israel détruit le Liban pour deux soldats” affirme un homme.
“Vous pouvez constater sur le terrain la conception israélienne de la démocratie. Cela doit cesser. Les israéliens doivent stopper leurs raids contre le Liban et contre les civils”.

Les raids aériens sur les positions de la micile libanaise et sur les quartiers du Hezbollah se sont poursuivis toute la journée durant.