DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les habitants d'Haïfa sur le qui vive

Vous lisez:

Les habitants d'Haïfa sur le qui vive

Taille du texte Aa Aa

Quand retentissent les sirènes, les habitants d’Haïfa n’ont qu’une poignée de secondes, une minute tout au plus, pour se mettre à l’abri. Infime délai d’une arme avant tout psychologique : “J’imagine que d’autres attaques se produiront dès lors que les gens recommenceront à se sentir en sécurité, déplore un policier (…) Il faut en finir avec toutes ces cellules terroristes au Liban et alors la paix reviendra”, ajoute-t-il.

D’ici là, les tirs erratiques du Hezbollah obligent les habitants d’Haïfa à vivre aux aguets. Prêts à rejoindre les abris anti-missiles, desquels ils s‘éloignent le moins possible. “Ca ne s’arrêtera pas. Pas si l’on a une nouvelle génération haineuse et qui a soif de sang. Il y aura plus de morts et de blessés, désespère un homme dans un café. – Mais il y a une heure vous étiez optimiste, lui demande le journaliste. – C’est vrai, et je le reste, je garde espoir que tout cela s’arrête”.

Semer la mort si possible, mais surtout le doute dans les esprits israéliens, tel est l’objectif du Hezbollah.