DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tsahal souhaite repousser le Hezbollah à vingt kilomètres au nord de sa frontière

Vous lisez:

Tsahal souhaite repousser le Hezbollah à vingt kilomètres au nord de sa frontière

Taille du texte Aa Aa

Après bientôt deux semaines de conflit au Liban, l’armée israélienne tente de resserrer son étreinte. Objectif annoncé, repousser le Hezbollah à vingt kilomètres au nord de sa frontière. La méthode, toujours les bombardements, et depuis quelques jours, des incursions terrestres. Il ne s’agit pas d’une invasion à grande échelle mais d’opérations contre des objectifs ciblés précisent le porte-parole de Tsahal.

Quoi qu’il en soit, plusieurs centaines d’hommes sont déployés en territoire libanais. Au prix de plusieurs jours de combats acharnés, ils ont même pris le contrôle de Maroun al Ras. Une ville qualifiée de “stratégique”, à cinq kilomètres de la frontière.

Dans le même temps, l’aviation, la marine et l’artillerie israéliennes poursuivent leur pilonnage sur plusieurs villes. A commencer par Beyrouth. Après avoir essuyé un premier raid ce dimanche avant l’aube, la banlieue sud de la ville, bastion du Hezbollah, a de nouveau été prise pour cible dans l’après-midi.

Egalement dans la ligne de mire des canons israéliens, la ville portuaire de Tyre et ses alentours, dans le sud du pays, et la région de Baalbeck, dans l’est. Les ponts qui avaient jusqu’ici été épargnés ont été frappés, tout comme plusieurs usines, ou encore des routes et des maisons. Les bombes ont de nouveau laissé des victimes civiles dans leur sillage : au moins deux morts et une trentaine de blessés.