DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'avenir du Kosovo en question à Vienne

Vous lisez:

L'avenir du Kosovo en question à Vienne

Taille du texte Aa Aa

Pour la première fois, les plus hautes autorités de la province du Kosovo et de la Serbie se retrouvent face à face pour négocier. Ambiance froide, les deux délégations n’ont pas échangé de poignées de mains à l’arrivée au palais Niederösterreich. Les diplomates n’attendent pas de résultats concrets de cette journée de pourparlers à huis-clos, pas plus que le médiateur de la communauté internationale, le finlandais Martti Ahtisaari.

Chaque camp reste sur ses positions. La majorité albanophone du Kosovo, qui représente 90% de la population, réclame l’indépendance. Mais Belgrade ne veut pas aller au-delà d’une autonomie élargie considérant le Kosovo comme le berceau de son histoire et de sa culture. Le Kosovo est administré par les Nations-Unies depuis juin 1999 après le retrait des forces serbes de la province. Redoutant un nouvel embrasement, la communauté internationale souhaite qu’un règlement sur le statut du Kosovo soit trouvé avant la fin de l’année.