DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tsahal : dix immeubles pour un tir de roquette

Vous lisez:

Tsahal : dix immeubles pour un tir de roquette

Taille du texte Aa Aa

Le visage de Beyrouth, ce matin : bâtiments en ruines, fumées noires. Pour chaque tir de roquette du Hezbollah, l’armée israélienne a menacé de détruire dix immeubles de la banlieue sud, bastion du mouvement chiite. Dimanche, Tsahal a pris pour cibles des quartiers relativement épargné jusque-là.

Les bombardements n’ont pas cessé ni avant ni après la visite de Jan Egeland, secrétaire général adjoint de l’ONU pour les affaires humanitaires. Jan Egeland a parcouru les quartiers détruits. Pour lui, côté israélien ou Hezbollah, il y a “violation du droit humanitaire. Les civils devraient être protégés et non constituer des cibles.” Depuis le 12 juillet, l’offensive israélienne a fait 362 morts, la plupart des civile, et plus de cinquante blessés côté libanais. Par ailleurs, un demi-million de Libanais ont été déplacés.