DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Liban : la diplomatie se mobilise pour un cessez-le-feu

Vous lisez:

Liban : la diplomatie se mobilise pour un cessez-le-feu

Taille du texte Aa Aa

Un cessez le feu, mais à certaines conditions. En tournée au Proche Orient, la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice refuse de retourner au statu quo antérieur. Motif : le Hezbollah pourrait rassembler des forces. Le Premier ministre israélien Ehud Olmert approuve : “Israël est déterminé à poursuivre le combat contre ceux du Hezbollah. Nous les attraperons, nous les arrêterons. Nous n’hésiterons pas à prendre les mesures les plus sévères contre ceux qui lancent des centaines de roquettes et de missiles contre des civils innocents dans le seul but de les tuer”.

Dans la journée Condoleezza Rice a également rencontré le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. Et hier, Mme Rice a fait une visite surprise à Beyrouth. Comme Rammalah, Beyrouth, par la voix de Premier ministre, Fouad Siniora, a demandé l’arrêt des combats.

Nul doute que ce cessez-le-feu occupera le centre des discussions demain à Rome à la conférence internationale sur le Liban. Reste à savoir dans quels délais il pourra être mis en place. La diplomatie internationale, l’Union européenne et les organisations mondiales vont tenter de sortir de l’impasse.