DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Conflit Israël-Hezbollah : l'analyse de Robert Anciaux, expert du Moyen-Orient

Vous lisez:

Conflit Israël-Hezbollah : l'analyse de Robert Anciaux, expert du Moyen-Orient

Taille du texte Aa Aa

Les avis sont unanimes ce jeudi : mercredi à Rome, Israël a obtenu un feu vert tacite pour la poursuite des hostilités. Les Européens, qui souhaitaient un cessez-le-feu, n’ont pas réussi à imposer leur volonté. Robert Anciaux, spécialiste du Moyen-Orient, nous explique les raisons de cet échec :

“Il n’y a pas de projet unique pour les Etats européens qui leur permettrait de mener une action décisive. Seuls les Etats-Unis sont à même d’apporter une solution à ce problème et nous avons vu que ce n’est pas eux qui vont apporter une solution ou en tous cas un apaisement du conflit, dans la mesure ou ils semblent s‘être concertés avec israel pour lui permettre de faire le boulot d‘éradication du Hezbollah et du Hamas.”

Hezbollah et Hamas : deux organisations politiques et armées face à Israël. Le soutien de l’une à l’autre est sans équivoque, mais jusqu’où va cette alliance ?

“Ce sont deux formations qui n’ont pas je dirais de stratégies communes concertées mais qui mènent quand même un même combat contre l’occupation israelienne,” précise Robert Anciaux.

Enfin, sur la question du soutien syrien et iranien au Hezbollah, Robert Anciaux, estime qu’il faut arrêter de dire que l’organisation est manipulée par les deux pays.

“Le hezbollah est parfaitement intégré dans le tissu social et politique libanais. Il a son agenda en matière de politique interne et de politique externe. Même s’il dépend financièrement et logistiquement, c’est incontestable, de la Syrie et de l’Iran, je crois que le Hezbollah a atteint une maturité telle qu’il peut éventuellement se permettre de developper une action sans en référer à ses “protecteurs” plutôt que “commanditaires”.”

Aujourd’hui, Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah reigne en maître sur le Beyrouth musulman. Lorsqu’il prend la parole, c’est tout le Moyen-Orient qui tend l’oreille.