DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Massacre à Cana au Liban

Vous lisez:

Massacre à Cana au Liban

Taille du texte Aa Aa

Dix ans après l’opération Raisins de la Colère, le village libanais de Cana est à nouveau la cible d’un bombardement israélien massif. Près de soixante personnes ont été tués ce matin après que Tsahal a bombardé par air, terre et mer pendant deux heures la petite localité.

Pourquoi Cana ? Parce que selon Israël, il s’agit d’une base de tirs de roquettes de combattants du Hezbollah, le mouvement chiite sur lequel l’Etat hébreu rejette donc la responsabilité du massacre. Ehud Olmert a affirmé aussi que des tracts, largués sur Cana, ont prévenu les habitants et les ont invités à partir.

Près de la moitié des victimes de ces bombardements sont des enfants. Javier Solana, haut représentant européen pour les affaires extérieures, a réagi en déclarant que rien ne pouvait justifier l’attaque de Cana. La Commission européenne continue de demander un cessez-le-feu mais Ehud Olmert déclare, lui, n‘être pas pressé.

Le Liban, lui, a demandé une réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies, Beyrouth a été entendu puisque une telle réunion se tient en ce moment. En un peu plus de deux semaines de frappes du Sud Liban, L’armée israélienne a tué 750 personnes selon le ministre libanais de la Santé.