DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bush : toujours pas d'appel à un cessez-le-feu immédiat

Vous lisez:

Bush : toujours pas d'appel à un cessez-le-feu immédiat

Taille du texte Aa Aa

Malgré le drame de Cana et malgré la pression internationale, le président des Etats-Unis se refuse à réclamer à son allié israélien un cessez-le-feu immédiat. Il a répété que l’Etat hébreu avait le droit de se défendre. Il s’en remet aux efforts diplomatiques de la secrétaire d’Etat américaine.

Condoleezza Rice était dans la région au cours du week-end, et elle travaille urgemment à un cessez-le-feu viable, un cessez-le-feu qui dure. Nous allons travailler avec nos alliés pour présenter devant le Conseil de sécurité des Nations unies une résolution qui mette fin à la violence et jette les bases d’une paix durable”.

De son côté, la France, par la voix de son ministre des Affaires étrangères qui était à Beyrouth, a prôné des contacts avec l’Iran. Philippe Douste-Blazy a qualifié le rôle de Téhéran “de stabilisateur dans la région”. Or, le régime iranien est pointé du doigt pour son dossier nucléaire et son soutien du Hezbollah.

Du côté de l’Onu, une réunion sur l’envoi d’une force internationale au Liban a été reporté sine die. En revanche, le Conseil de sécurité des Nations unies a prolongé d’un mois le mandat de la Finul, la Force intérimaire des Nations unies au Liban, soit jusqu’au 31 août. La Finul compte 2000 soldats. Elle a perdu 4 casques bleus mardi dernier lors d’un bombardement israélien.