DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'économie libanaise durement touchée

Vous lisez:

L'économie libanaise durement touchée

Taille du texte Aa Aa

Après plus de deux semaines de conflit, l‘économie du Liban a été touchée à un tel point qu’il est peu probable qu’elle revienne un jour au niveau qui était le sien avant le début de cette tragédie. L’ouverture quotidienne de la bourse de Beyrouth, a été ramené de 3 à 2 heures, les actions ont désormais une limite de 5% à la baisse ou à la hausse avant suspension.

On ne peut quantifier les conséquences des attaques israéliennes sur le tourisme et l’agriculture, deux des principales activités au Liban, mais une récente étude de Barclay’s Capital estime que la profitabilité de l’important secteur bancaire, permettra aux banques de surmonter la crise: “leur forte performance financière écrit le rapport de la banque britannique, et les capacités de la Banque du Liban, devraient permettre une nouvelle fois au gouvernement de continuer à renouveler sa dette qui se monte à plus de 27 milliards d’euros. Les économistes estiment d’ores et déjà à 750 millions d’euros les dommages causés aux infrastructures dans le pays : il n’y a pratiquement plus de pont et les routes principales sont détruites à 80%.