DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelle démonstration de force de la gauche au Mexique

Vous lisez:

Nouvelle démonstration de force de la gauche au Mexique

Taille du texte Aa Aa

A l’appel d’Andres Manuel Lopez Obrador, plusieurs centaines de milliers de personnes se sont mobilisées hier sur la place du Zocalo, à Mexico. Elles dénoncent le résultat de la présidentielle du 2 juillet dernier. Obrador parle de “fraude électorale généralisée”. Il a appelé ses partisans à faire le siège pacifique de la capitale jusqu‘à ce qu’un nouveau dépouillement soit organisé :

“Je propose que nous restions ici nuit et jour jusqu‘à ce que les bulletins soient recomptés et que nous ayons un président élu avec le minimum de légalité que nous, Méxicains, méritons”, a-t-il lancé à la foule. Selon le Tribunal fédéral électoral, Obrador a été battu de seulement 244.000 voix par Felipe Calderon, le candidat de la droite conservatrice, qui de son côté s’oppose à tout recomptage. Il s’en est d’ailleurs justifié devant le Tribunal fédéral électoral, saisi par Obrador :

“Nous ne permettrons pas que les votes de millions de Mexicains soient annulés par démagogie et sans raison. Cela mettrait un terme non seulement à une élection démocratique mais aussi à l’avenir du pays”. Le Tribunal fédéral électoral a jusqu’au 31 août pour statuer.