DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les 25 réclament une fin des hostilités au Proche-Orient

Vous lisez:

Les 25 réclament une fin des hostilités au Proche-Orient

Taille du texte Aa Aa

L’Union européenne réclame une “fin immédiate des hostilités” au Proche-Orient mais pas un cessez-le-feu immédiat comme le réclamait une majorité de capitales européennes. La Grande-Bretagne et notamment l’Allemagne, se sont opposés à une telle formulation. Le chef de la diplomatie finlandaise, dont le pays préside l’Union, a annoncé ce texte de compromis auxquels les ministres des Affaires étrangères des 25, réunis à Bruxelles, sont parvenus : “La phrase clé est que le conseil appelle à une fin immédiate des hostilités qui doit déboucher sur un cessez-le-feu durable.”

La commissaire européen des relations extérieures Benita Ferrero-Waldner a souligné de son coté qu’il était très important que l’Union s’occupe de la crise humanitaire. “Nous sommes profondément choqués par les récents évènements à Cana et la perte de vies est vraiment inacceptable”.

Avant la réunion, le chef de la diplomatie finlandaise avait averti qu’en cas d‘échec, les Européens pourraient dire adieu à l’influence de l’Union Européenne dans les affaires internationales”. Il avait estimé que l’Union Européenne devait adopter une attitude unitaire, au risque de se démarquer des Etats-Unis.