DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tensions inflationnistes dans le secteur industriel de la zone euro

Vous lisez:

Tensions inflationnistes dans le secteur industriel de la zone euro

Taille du texte Aa Aa

Le chômage a baissé trois fois plus que prévu en Allemagne au mois de juillet : le nombre de demandeurs d’emplois a baissé de 84.000 sur un mois en données corrigées à 4 millions et 440.000 chômeurs. Le taux de chômage, toujours en données corrigées, est passé de 10,8% en juin à 10,6 un mois plus tard. Ce nouveau recul mensuel : le 4ème consécutif, place le chômage à son niveau le plus bas en Allemagne depuis deux ans et surtout, alimente les espoirs d’une reprise de la consommation des ménages dans la première économie de la zone euro et la réduction de sa dépendance vis-à-vis des exportations.

Bonne nouvelle du côté de l’emploi : en revanche, la production industrielle s’est légèrement tassée en Allemagne le mois dernier, passant de 59,5 en juin à 58,9 en juillet. L’indicateur du secteur industriel dans la zone euro s’est également effrité de 57,7 à 57,4. Seule des pays de la zone euro, la France tire son épingle du jeu.

Au sein de cet indice, la composante des prix est en hausse en raison de la forte demande en matières premières. Aussi bien les prix acquittés par les industriels que les prix pratiqués par eux. Les industriels de la zone euro n’hésitent plus à répercuter ces hausses de coûts, créant une pression inflationniste encore plus forte. Les marchés financiers tiennent d’ailleurs pour acquise une nouvelle hausse du taux d’intérêt directeur de la Banque centrale européenne.