DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Etat stable" pour Fidel Castro, mais le doute s'installe

Vous lisez:

"Etat stable" pour Fidel Castro, mais le doute s'installe

Taille du texte Aa Aa

Cuba a passé la journée de mardi en chansons…chansons à la gloire de Fidel Castro. Victime d’un accident de santé pour reprendre les termes officiels du régime, le Lider Maximo a remis les rênes du pouvoir à son frère Raul, d’ores et déjà célébré avec force par les cubains. Pour la seconde fois, la population a été informée par la télévision de l‘état de santé de Fidel Castro, jugé stable. Dans son communiqué, lu par le porte-parole du gouvernement, le chef de l‘état affirme qu’il faudra beaucoup de jours avant un diagnostic fiable. Fidel Castro, qui aura 80 ans le 13 août, justifie ainsi le secret entourant ses problèmes de santé par des raisons de sécurité vis à vis des Etats-Unis. A Washington, la Maison Blanche dit n’avoir “aucune raison de penser” que Fidel Castro soit mort.

Dans le camps de l’opposition, on cherche à calmer le jeu. Oswaldo Paya, prix Sakharov du Parlement européen pour la liberté d’expression :
“En ces moments d’inquiétude qui touche tout citoyen cubain, plus que jamais, nous pronons la sérénité, le calme, la discipline, parce que Cuba est notre patrie et nous devons faire au mieux pour notre pays et nos foyers.”

Dans les rues de La Havane, la vie semble avoir repris son cours en attendant un nouveau communiqué de presse sur l‘état de santé du Lider maximo.