DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La BCE hausse ses taux d'intérêt pour contenir les risques inflationnistes dans la zone euro

Vous lisez:

La BCE hausse ses taux d'intérêt pour contenir les risques inflationnistes dans la zone euro

Taille du texte Aa Aa

Le nouveau tour de vis monétaire de la Banque Centrale européenne qui a fait passer de 2,75 à 3% son principal taux d’intérêt jeudi, a pour objectif de contrer les pressions inflationnistes tout en ne mettant pas en péril la croissance. Cette hausse était attendu par les économistes et les marchés y étaient d’autant préparés que la BCE avait fait savoir que son conseil des gouverneurs se réunirait physiquement au lieu de tenir une téléconférence comme c’est le cas au mois d’aout.

“Nous avons pris en compte, les risques inflationnistes élevés, pour le court, le moyen et le long termes, a affirmé le président de la Banque Centrale européenne Jean-Claude Trichet, mais aussi d’un autre côté, les risques qui existent pour la croissance à court ou moyen terme. Encore une fois, c’est notre analyse actuelle et nous verrons ce que nous allons faire, mais notre mandat est clair : c’est de maintenir la stabilité des prix”.

C’est la quatrième hausse des taux d’intérêt directeur de la BCE depuis décembre dernier, le dernier resserrement monétaire avait eu lieu le 15 juin. La lutte de la BCE entre le contrôle de l’inflation et le maintien de la croissance est loin d‘être tracée : la BCE doit ramener vers les 2% une inflation qui est de 2,5% en rythme annuel depuis trois mois dans la zone euro et tenir compte du ralentissement prévisible de la croissance économique américaine.