DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Liban demande des amendements au projet franco-américain

Vous lisez:

Le Liban demande des amendements au projet franco-américain

Taille du texte Aa Aa

Le président du Parlement Nabih Berri l’a annoncé aujourd’hui : pas question pour Beyrouth de soutenir un texte qui ne mentionne pas explicitement le retrait des troupes israéliennes au-delà de la frontière. Et il a demandé aux pays arabes de l’imiter. Le Premier ministre Fouad Siniora, qui recevait des diplomates en poste dans la capitale libanaise, a enfoncé le clou : le retrait de Tsahal est la condition nécessaire pour que l’armée libanaise puisse se déployer, avec l’aide de la Finul, la force interimaire des Nations unies.

Côté israélien, on se dit globalement satisfait du projet de résolution. Le ministre du logement Meir Sheetrit a ainsi déclaré : “ Je pense que nous devrions attendre les prochains jours pour voir quelle tournure prendront les événements. Je pense que le processus est en bonne voie et j’espère que les hostilités vont prendre fin.”

Ce premier projet de résolution devrait être suivi d’un second portant sur le déploiement d’une force multinationale.

La Russie et la Chine soulignent que le projet actuel n’a de sens que s’il est soutenu à la fois par Israël et le Liban. Quant au Premier ministre britannique Tony Blair, il estime que ce texte est un pas vital pour un règlement du conflit.