DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Aide humanitaire : MSF brave les interdictions israéliennes

Vous lisez:

Aide humanitaire : MSF brave les interdictions israéliennes

Taille du texte Aa Aa

Les longs détours imposés par les destructions des infrastructures ralentissent considérablement l’acheminement de l’aide au sud-Liban. C‘était le cas d’un convoi de Médecins sans frontières dimanche. Impossible pour les camions de traverser le fleuve Litani, dans la région de Tyr : le pont a été détruit. Ce sont les volontaires qui ont fait passer les vivres de l’autre côté du fleuve où attend un autre convoi. Un acheminement qui n’est pas sans risque.

Christophe Stockes, coordinateur de Médecins sans frontières: “On notifie à Israël nos déplacements, mais par exemple ce convoi n’a pas été autorisé comme d’autres aussi. On a leur dit que c‘était une urgence médicale pour nous et on a donc vraiment demandé de pouvoir passer. On nous a dit: “non la route est bloqué pour MSF aujourd’hui, mais on a quand même essayer de tenter le coup”.

L‘état hébreu qui veut instaurer une zone tampon au sud du fleuve Litani a détruit des dizaines de ponts et de routes au Liban. Les dommages sont évaluées à plus de deux milliards et demi de dollars.
On estime à 900 0 00 le nombre de déplacés.