DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La diplomatie s'active aux Nations Unies

Vous lisez:

La diplomatie s'active aux Nations Unies

Taille du texte Aa Aa

La diplomatie s’active au siège des Nations Unies à New York après la proposition du gouvernement libanais de déployer des soldats dans le Sud-Liban dès le retrait de Tsahal. Tony Blair espère un vote dès ce mercredi sur un projet de résolution appellant à la fin des hostilités. Le premier ministre britannique estime ainsi que la voie sera dégagée pour une seconde résolution exigeant un déploiement d’une force internationale et le retrait des forces israéliennes.

La Ligue Arabe va soutenir la proposition libanaise devant le Conseil de sécurité qui se réunit pour tenter de trouver une issue au conflit qui a débuté le 12 juillet dernier. La secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice doit également intervenir. Mais la Russie qui dispose d’un droit de veto, a douché cet optimisme. Son ambassadeur à l’ONU estime que toute résolution non favorable au Liban ne doit pas être adoptée car elle conduirait à la poursuite des combats.

Frank-Walter Steinmeier poursuit néanmoins sa mission pour la paix. Selon le chef de la diplomatie allemande, un accord sur une résolution semble avoir été trouvé. Il s’est rendu à Beyrouth pour y rencontrer le gouvernement libanais afin d‘étudier sa proposition de déployer 15 000 soldats dans le Sud du pays. Une proposition qui est également à l’ordre du jour de ses rencontres avec ses homologues chypriote et israélien.