DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La ville de Tyr est coupée du reste du Liban

Vous lisez:

La ville de Tyr est coupée du reste du Liban

Taille du texte Aa Aa

Le port situé à 80 kilomètres au sud de Beyrouth encerclé par l’armée israélienne a une nouvelle fois subi des bombardements aériens lundi. 5 personnes ont péri dans l’effondrement d’un bloc d’immeubles. L’armée israélienne devrait étendre ses opérations pour déloger les combattants du hezbollah des collines alentours .Tsahal impose depuis lundi soir un couvre feu que seules les ambulances sont autorisées à braver. Tous les jours elle amènent des blessés à l hôpital Jamal Amel . Abdul Nasser est médecin à l’hôpital de Tyr : “La plupart des blessés viennent des villages autour de la ville , des femmes , des enfants et des personnes âgées, nous n’avons accueillis aucun combattants du Hezbollah “

L’armée israélienne a détruit le dernier pont qui permettait de traverser le fleuve Litani. L’aide humanitaire est paralysée. 4 tonnes de médicament attendent d‘être acheminées vers la ville de Tyr. Tsahal a pilonné tous les axes de communication au sud Liban, les ponts mais aussi les routes et autoroutes, notamment l’axe qui relie Beyrouth à Damas .Du côté des pertes humaines 30 pourcent des civils tués depuis le début du conflit sont des enfants de moins de 12 ans.