DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pendant le conflit, la diplomatie se poursuit et les diplomates multiplient les voyages au Proche-Orient

Vous lisez:

Pendant le conflit, la diplomatie se poursuit et les diplomates multiplient les voyages au Proche-Orient

Taille du texte Aa Aa

Le secrétaire d’Etat américain adjoint pour le Proche-Orient David Welch a été reçu à Beyrouth par Fouad Siniora. Le Premier ministre libanais a estimé qu’il n’y avait pas “de progrès pour l’instant aux Nations Unies”. De son coté, le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier a quitté Beyrouth pour Jérusalem afin d’y rencontrer Amir Peretz, le ministre israélien de la défense.

Jacques Chirac a lui interrompu ses vacances et tenu une réunion de crise sur le Liban à Toulon. Pour le président français, renoncer à un cessez-le-feu serait “immoral”. Le Liban, qui s’est dit prêt à déployer 15.000 soldats pour reprendre le contrôle du Sud du pays, fief du Hezbollah, réclame un retrait des troupes israéliennes immédiatement après un arrêt des combats, ce dont ne faisait pas mention le premier texte discuté à l’ONU.

Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité ont rencontré une délégation de la Ligue arabe venue soutenir le point de vue du Liban. A l’issue de nouvelles discussions aux Nations Unies, l’ambassadeur de France, Jean-Marc de La Sablière a déclaré que “le projet sera donc amendé, ce qui retardera le vote sur le nouveau texte”. L’adoption d’une résolution ne devrait pas intervenir avant jeudi ou vendredi selon les diplomates.