DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les ONG impuissantes au Sud-Liban

Vous lisez:

Les ONG impuissantes au Sud-Liban

Taille du texte Aa Aa

La guerre, ses dégâts, ses morts, ses blessés… et la rage des organisations humanitaires lorsqu’elles sont impuissantes à venir en aide aux populations sinistrées. Car l’heure est à la pénurie au Sud-Liban. Les hôpitaux manquent désormais de vivres, de matériel médical, de fioul aussi pour faire tourner les générateurs électriques.

Les Nations unies se sont publiquement émues de cette situation, par la voix du sous-secrétaire général en charge des affaires humanitaires, Jan Egeland. “Le Liban est aujourd’hui l’un des pires endroits au monde en termes d’accès humanitaire, a-t-il estimé. Nous n’avons strictement aucun moyen d’accès à quelque 200 000 personnes. Et c’est vraiment une honte. Car les parties au conflit, Israël et le Hezbollah, pourraient nous donner cet accès immédiatement…”

Voilà maintenant trois jours que les agences humanitaires ne peuvent se rendre sur place, car elles risquent alors d‘être attaquées. En attendant, les blessés ne sont pas soignés et les populations attendent des produits de première nécessité.