DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La trêve est respectée au Liban

Vous lisez:

La trêve est respectée au Liban

Taille du texte Aa Aa

Comme prévu par la résolution de l’ONU, les combats entre Tsahal et le Hezbollah ont cessé lundi matin à 8h00. Premier signe de détente: le sourire de ces soldats israéliens. En nombre limité, les troupes de Tsahal commencent à se retirer du sud Liban. Elles cèderont totalement la place dès le déploiement de l’armée libanaise et d’une force internationale.

Où en est-on maintenant ? Devant la Knesset, Ehud Olmert, le Premier ministre s’explique. L’Etat hébreu, dit-il, n’acceptera plus d’atteinte contre sa souveraineté et continuera à poursuivre le Hezbollah. En clair, la trêve pourra être rompue en cas de nouvelles attaques. Pour le chef du gouvernement israélien, le Liban ne peut plus abriter une organisation terroriste. Et d’insister sur le fait que le pays du Cèdre est responsable de tout ce qui se passe sur son territoire. Une fermeté qui ne semble pas convaincre. Certains députés ont quitté l’hémicycle en protestant.

Depuis l’entrée en vigueur du cessez-le-feu, deux petits accrochages mineurs ont été signalés. La victoire, chaque camp la proclame. Ces soldats israéliens, soulagés, emportent avec eux ces drapeaux: les trophées d’une guerre qui a fait des victimes des deux côtés.