DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'afflux de déplacés libanais vers le sud continue

Vous lisez:

L'afflux de déplacés libanais vers le sud continue

Taille du texte Aa Aa

6 heures de routes voire plus pour aller de Beyrouth à Tyr au lieu d’une heure. Des milliers de déplacés libanais prennent leur mal en patience depuis hier pour revenir chez eux dans le sud. Pour traverser le fleuve Litani, les voitures surchargées emprunte un passage de fortune. Cette femme peste contre Israël. “L‘état hébreu a détruit nos maisons et nos terres. Il a tué nos enfants et nos fils. Il nous a forcés à quitter nos maisons. Non, il n’y a pas de paix avec Israël, il ne peut pas être notre ami”.

Beaucoup sont partis dans la nuit. La circulation a commencé à être dense ce matin dans l’est du pays également. Les Libanais ont hâte de tourner la page de ce cauchemar, comme cette femme : “on se sent mieux, après un mois de souffrances. C’est merveilleux de pouvoir retourner chez soi.”

En retournant dans cette partie du Liban, où règne en maître le Hezbollah, beaucoup de Libanais affichent leur soutien au mouvement chiite et estiment qu’il sort vainqueur de la guerre.