DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Retour à la case "reconstruction"

Vous lisez:

Retour à la case "reconstruction"

Taille du texte Aa Aa

Les Libanais rentrent en nombre dans le sud du pays du Cèdre après l’annonce officielle hier matin de la fin des hostilités entre Israël et le Hezbollah. Le cessez-le-feu est pourtant fragile. Le mouvement chiite a tiré la nuit dernière une dizaine de roquettes contre l’Etat hébreu. L’armée israélienne n’a pas répliqué à ces tirs qui violent la trêve. Par ailleurs, des civils libanais ont été tués hier dans l’explosion de bombes à fragmentation notamment près de Nabatiyé. Les agences de l’Onu et les autorités libanaises ont appelé la population à la plus grande vigilance, les munitions non explosées dans les fiefs du Hezbollah au Sud-Liban représentent une menace.

Or, ce sont des dizaines de milliers de Libanais qui ont pris la route du retour. Près d’un million de personnes ont fui la guerre.Au milieu des décombres la vie reprend son cours. A l’image de la rédaction d’Al Manar. La chaîne du Hezbollah, dont les locaux ont été pilonnés aux premières heures du conflit, continue d‘émettre.

Concernant les casques bleus sur place, ceux de la FINUL, la Force Intérimaire des Nations Unies au Liban, la communauté internationale s’active pour constituer des troupes qui les rejoindront et qui se déploieront dans le sud avec l’armée du pays du Cèdre.