DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Au moins un demi-million de déplacés Libanais sur les routes depuis lundi

Vous lisez:

Au moins un demi-million de déplacés Libanais sur les routes depuis lundi

Taille du texte Aa Aa

“Une quasi-paralysie du réseau routier” dans le sud-Liban, c’est le constat ce matin du HCR, le Haut-commissariat de l’Onu aux réfugiés. Il évalue qu’au moins un demi-million de Libanais déplacés par la guerre entre Israël et le Hezbollah ont pris la route du retour depuis la fin des combats lundi. 40 000 d’entre eux sur les 180 000 réfugiés en Syrie auraient regagné le pays du Cèdre. Des soldats libanais mettent en garde leurs compatriotes contre le danger des bombes non-explosées. Hier, il a fallu non pas 6 heures comme la veille, mais bien 12 heures pour rallier Tyr depuis Beyrouth, d’après des automobilistes.

A la fin de la traversée, une fois de retour chez soi, certains retrouvent avec joie les voisins ou les proches. La plupart s’active pour déblayer, nettoyer, ranger, réparer afin de reprendre le plus vite possible le cours d’une vie normal. Certains pères de famille viennent seul pour constater l‘état de leur maison et repartent éventuellement pour ramener leurs proches.

La fin des combats permet également d’enterrer ses morts. A Tyr, une quarantaine de personnes ont été enterrées dans une fosse commune. Les autorités avaient procédé à deux enterrements de ce type pendant la guerre à Tyr, faute de place dans la morgue de l’hôpital. Les cercueils seront exhumés plus tard par les familles quand elles pourront procéder à des enterrements individuels.