DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La marée noire au Liban est déjà comparable à celle du naufrage de l'Erika en France en 1999

Vous lisez:

La marée noire au Liban est déjà comparable à celle du naufrage de l'Erika en France en 1999

Taille du texte Aa Aa

13 000 tonnes de pétrole s‘étaient alors répandues dans l’océan Atlantique. Au Liban, où l’inquiétude ne cesse de grandir, on estime déjà de 10 à 15 000 le nombre de tonnes de fioul qui s’est déjà déversé dans la Méditerranée. 150 km de côtes libanaises et syriennes ont déjà été souillées par le pétrole qui s’est échappé des cuves de la centrale électrique libanaise de Jiyé, situé à 30 km au Sud de Beyrouth. Cette dernière a été bombardée par l’aviation israélienne le 13 juillet dernier.

Cet expert en environnement est libanais. Il explique qu’“il faudra au moins 6 ans pour que l‘écosystème des régions souillées commencent à se régénérer. Le ministère libanais de l’environnement va prélever périodiquement des échantillons dans les zones polluées et épargnées pour voir leurs évolutions respectives”. Une équipe norvégienne est arrivée sur place et a commencé les opérations de pompage. Une réunion d’expert internationaux est également prévue jeudi au Pirée, le port d’Athènes pour faire le point sur cette marée noire.