DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les habitants de Beyrouth tentent de retrouver leurs marques dans une capitale libanaise en ruine

Vous lisez:

Les habitants de Beyrouth tentent de retrouver leurs marques dans une capitale libanaise en ruine

Taille du texte Aa Aa

Des quartiers chiites de la banlieue sud, pilonnés sans relâche par Tsahal parce qu’ils habitaient le quartier général du Hezbollah, il ne reste que décombres. Près de 20 000 des 900 000 réfugiés recensés par les Nations unies ont déjà rejoint leurs anciens foyers, ou du moins ce qu’il en reste, à l’image de cette femme : “Nous vivions ici depuis 35 ans”, explique Em Ali Orabi, “Que puis-je vous dire d’autre ?”

Le conflit a fait plus d’un millier de victimes libanaises, des civils pour la plupart. Aujourd’hui encore les secouristes, qui ne pouvaient travailler sous les bombardements, découvrent de nouveaux cadavres sous les décombres. Malgré un cessez-le-feu qui semble maintenant installé, l’armée israélienne a déconseillé aux Libanais de se rendre dans les villages du sud, proches de la frontière avec l’Etat hébreu.