DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La marée noire au Liban, au coeur des préoccupations au Pirée

Vous lisez:

La marée noire au Liban, au coeur des préoccupations au Pirée

Taille du texte Aa Aa

Le port d’Athènes accueille experts internationaux et ministres de la Méditerranée orientale, pour une réunion à l’initiative de l’ONU. Objectifs, adopter un plan d’action face à cette catastrophe provoquée par le conflit au Liban, trouver les moyens de financer les mesures prévues, et éviter la propagation de la pollution dans les pays riverains. C’est la population libanaise qui s’attelle aux travaux de nettoyage. Comme l’explique un responsable, “la catastrophe environnementale est très grave, et on apprend ici aux Libanais à ramasser le pétrole sans enlever de grosses quantités de sable.”

10 à 15000 tonnes d’or noir se sont répandues au large de Beyrouth, l‘équivalent de la marée noire de l’Erika, en 99 en France. A l’origine de la crise, le bombardement israélien à la mi-juillet des cuves de la centrale électrique libanaise de Jiyé, à 30 km de Beyrouth. Le ministre libanais de l’Environnement compte porter plainte contre l’Etat hébreu. En attendant les pêcheurs du petit port de Byblos, au nord de Beyrouth, se battent contre la mer empoisonnée.