DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

50 millions d'euros pour sauver les plages de Beyrouth

Vous lisez:

50 millions d'euros pour sauver les plages de Beyrouth

Taille du texte Aa Aa

50 millions d’euros, c’est la somme que réclament les Nations unies pour venir à bout de la marée noire au Liban. Tandis qu’experts internationaux et ministres de la Méditerranée orientale se réunissaient jeudi à Athènes, les bénévoles continuaient à nettoyer les plages de Beyrouth, à l’aide notamment de tuyaux censés absorber le fioul. 10 à 15000 tonnes d’or noir se sont répandues au large de la capitale libanaise, l‘équivalent de la marée noire de l’Erika, en 99 en France. A l’origine de la crise le bombardement israélien à la mi-juillet des cuves de la centrale électrique libanaise de Jiyé, à 30 km de Beyrouth.

Le ministre libanais de l’Environnement compte porter plainte contre l’Etat hébreu. En attendant, les pêcheurs du petit port de Byblos, au nord de Beyrouth, luttent contre une mer empoisonnée.