DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La France ne déploie au Liban que 200 soldats supplémentaires, déception des Nations unies


monde

La France ne déploie au Liban que 200 soldats supplémentaires, déception des Nations unies

Déception aux Nations unies après le refus de la France d’engager un contingent important de forces terrestres au Liban. Paris a décidé de doubler le contingent actuellement en place, soit seulement 200 soldats supplémentaires pour le moment. La ministre française de la Défense a pour sa part demandé des garanties pour la mission. Pour une FINUL efficace il faut des missions extrêmement précises et les moyens d’agir a précisé Michèle Alliot-Marie.

“Nous avions espéré – et nous ne nous en cachons pas – une contribution française plus forte même si nous sommes heureux de ce qu’ils nous donnent. D’autres pays ont fait des propositions et nous sommes bien persuadés de détenir ici les éléments d’une force solide qui sera multilatérale mais qui sera capable de mener à bien la tâche à accomplir” a insisté déçu le numéro 2 des Nations unies, Marc Malloch Brown. Trois autres pays européens, l’Italie, l’Espagne et la Belgique, étudient un projet de règles d’engagement qui leur a été soumis lors de la réunion des Nations unies de jeudi.

“Tout le monde souligne la nécessité de répondre de manière urgente à ce qui est demandé. Il y a eu des réponses prometteuses. Le point clef sera de rendre disponible aussi vite que possible ce qui a été promis” a expliqué Emyr Jones-Parry l’ambassadeur britannique auprès de l’ONU. La Finul existe depuis 1978 et compte actuellement 2.000 hommes. Aux termes de la résolution 1701 elle sera remplacée par une nouvelle Finul, avec des effectifs portés à 15.000 hommes et un mandat élargi.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

50 millions d'euros pour sauver les plages de Beyrouth