DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Hezbollah reconstruit

Vous lisez:

Le Hezbollah reconstruit

Taille du texte Aa Aa

Le Hezbollah n’est pas seulement une milice puissamment armée. C’est aussi une organisation civile très bien structurée. Témoins, ces ingénieurs architectes qui sillonnent le sud de la capitale Beyrouth pour entreprendre la reconstruction des quartiers chiites dévastés. “On est deux ingénieurs par zone, et 70 en tout. On recense le gros des travaux, et demain, d’autres collègues vont passer dans chaque maison”, témoigne l’un d’eux.

Une sollicitude évidemment appréciée par des habitants qui ont souvent tout perdu. “Le parti va me donner un an de loyer, de quoi acheter des meubles de bonne qualité, se réjouit cet homme. Vous voyez comme ils sont attentionnés !” Même cette femme, pourtant une chrétienne, qui exerçait son métier de médecin dans ce quartier chiite remercie le Hezbollah : “On a confiance en lui parce que, quand il promet quelque chose, il le fait.”

Question : comment le Hezbollah finance-t-il ces travaux – lourds – de reconstruction ? “Ce n’est pas un problème, le Hezbollah a de l’argent”, répond, avec un sourire énigmatique, un responsable du mouvement. Or, le financement du Hezbollah est bien connu : il est syrien mais surtout iranien. Et certains aux Etats-Unis commencent à s’inquiéter de voir ce mouvement s’ancrer toujours plus profondément dans la société libanaise…