DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Plus de mention light sur les paquets, mais pas d'amende à payer

Vous lisez:

Plus de mention light sur les paquets, mais pas d'amende à payer

Taille du texte Aa Aa

Voilà en substance la décision de justice rendue par un tribunal fédéral américain à l’encontre des fabriquant de cigarettes américains. Philip Morris, Reynolds, et autres British American Tobacco s’en sortent donc très bien en passant à côté d’une pénalité qui aurait pu avoisiner les 280 milliards de dollars.

Le tribunal a quand-même reconnu que les fabricants de tabac avaient, pendant des décennies, cherché à démentir ou dissimuler les risques de la cigarette. Mais une précédente décision en appel de février 2005 l’empêchait d’infliger des amendes. Light, Mild, Ultra light, toutes ces mentions ont déjà disparu des paquets de cigarettes européens depuis trois ans, les Etats-Unis doivent donc s’aligner aujourd’hui, mais Philip Morris a d’ores et déjà demandé la révision de ce jugement.