DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Liban dévasté...

Vous lisez:

Le Liban dévasté...

Taille du texte Aa Aa

Le chef du Conseil pour le développement et la reconstruction du Liban évalue les dégâts du conflit entre Israël et le Hezbollah à près de 3 milliards d’euros. Et il compare les effets d’un mois de bombardements aux plus de quinze années de guerre civile qui ont secoué son pays entre 1975 et 1990.

La “victoire divine” brandie par le Hezbollah a donc une allure bien étrange. C’est pourtant bien aussi d’une “victoire” dont le président libanais Emile Lahoud a parlé. Dans un discours télévisé, il a “applaudi” le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah. “Nous avons une nouvelle fois détruit le mythe d’une armée invincible”, a-t-il ajouté, en parlant de l’armée israélienne. Propos d’un homme dont la proximité du pouvoir syrien est bien connue.

Des milliards de dégâts et des centaines de vies perdues. La guerre aura fait près de 1 200 tués au Liban. Et quelque 250 morts ont été enterrés hier au Sud-Liban. Pour la majorité, des civils. De nombreux enfants. Parfois des militants du Hezbollah, enterrés en martyrs…