DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Liban : la trêve déjà en danger

Vous lisez:

Liban : la trêve déjà en danger

Taille du texte Aa Aa

Le Premier ministre libanais Fouad Siniora a dénoncé une “violation flagrante” de la résolution 1701 du conseil de sécurité des Nations unies à propos de l’opération d’un commando israélien samedi matin près de Baalbeck, dans l’est du Liban. Son homologue israélien Ehud Olmert a répondu que ce raid visait au contraire à riposter à une violation de ladite résolution par le Hezbollah, qui allait se faire livrer des armes par la Syrie et l’Iran. “Les objectifs de l’opération ont été entièrement atteints”, a commenté un porte-parole militaire israélien. Mais l’armée a aussi reconnu qu’un lieutenant-colonel a été tué et deux autres officiers, blessés…

Plutôt que de privilégier l’une ou l’autre thèse, le secrétaire général des Nations unies Kofi Annan, dans un communiqué écrit, a tout à la fois fait part de sa “profonde préoccupation” devant la violation par la partie israélienne de la trêve et appelé à un “strict respect de l’embargo sur les armes”, sans toutefois citer le Liban et le Hezbollah.

C’est dans ce contexte que sont arrivés ce samedi matin une cinquantaine de soldats français représentant les premiers renforts de la Force intérimaire des Nations unies au Liban. Une FINUL nouvelle formule dont la mise en place se fait attendre malgré l’urgence de la situation.