DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Liban : l'Italie propose de fournir un tiers des Casques bleus

Vous lisez:

Liban : l'Italie propose de fournir un tiers des Casques bleus

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement italien s’est désormais porté officiellement volontaire pour commander la force d’interposition au Liban sud. Il précise ce mardi qu’il va fournir un tiers des 6.000 à 8.000 Casques bleus provenant de l’Union européenne. La France a envoyé 200 hommes sur place mais a déçu l’Onu qui comptait sur elle pour fournir l’ossature de la force. Les dirigeants européens tenteront de se mettre d’accord mercredi à Bruxelles.

Attention, avertit aujourd’hui le ministre italien des Affaires étrangères Massimo d’Alema, “l’Italie n’enverra aucun soldat si les troupes israéliennes continuent à tirer”. Les Nations unies peinent même à rassembler les éléments d’une avant-garde de 3.500 hommes qui devait être déployée avant la fin août. Les Etats-Unis évoquent la possibilité de recourir à une deuxième résolution pour statuer sur le mandat de la nouvelle Finul. Après s‘être rendu dimanche en Israël, Abdullah Gül, le chef de la diplomatie turque, effectue une visite ce mardi en Syrie. La Turquie souhaite participer à la force de l’Onu mais aucune décision formelle n’a été prise. Les soldats français sont les seuls sur le terrain. A Naqoura, ils ont réinvesti une de leurs anciennes bases, et se sentent presque comme chez eux.