DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

FINUL: Israël demande à la communauté internationale de faire vite

Vous lisez:

FINUL: Israël demande à la communauté internationale de faire vite

Taille du texte Aa Aa

Agir vite et avec unité pour former la force internationale de l’ONU au Liban: la communauté internationale et les Européens en particulier ont bien du mal. Il y a pourtant urgence a martelé mercredi à Paris Tzipi Livni, la ministre israélienne des Affaires étrangères. Philippe Douste-Blazy, son homologue français a rappelé les conditions essentielles pour assurer le succès de cette mission: “Il y a au niveau de la FINUL renforcée deux objectifs très distincts. Permettre à l’armée libanaise de se déployer, et assurer la mise en place de l’embargo des livraisons d’armes au niveau de toute les frontières du pays”.

La France en première ligne diplomatique pour restaurer la paix au sud Liban, est beaucoup plus réticente à déployer un gros contingent sans avoir des garanties en matière de sécurité. Du coup l’Italie a proposé de prendre le commandement de la FINUL, chargée de veiller au respect de la trêve entre Israël et le Hezbollah libanais. Mais le pays réclame lui aussi un fort engagement européen. Pour l’heure, sur le terrain, le seul renfort effectif de la FINUL, ce sont 200 soldats français arrivés récemment. Vendredi à Bruxelles, les 25 chefs de la diplomatie européenne vont tenter de se mettre d’accord sur leur participation à cette force.