DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Premières pertes de l'armée libanaise

Vous lisez:

Premières pertes de l'armée libanaise

Taille du texte Aa Aa

Alors que la FINUL renforcée se fait attendre, l’armée libanaise perd ses trois premiers hommes depuis son déploiement dans le sud du pays. Les artificiers ont été tués dans l’explosion d’une bombe qu’ils étaient venus désamorcer. Déployé depuis le 17 août, le contingent libanais doit être épaulé par 15 000 casques bleus. Mais les éventuels pays contributeurs à la FINUL élargie attendent toujours de connaître la mission exacte des casques bleus pour envoyer leurs troupes.

Mais le temps presse selon la cheffe de la diplomatie israélienne qui est ce mercredi en Italie, pays qui propose de prendre de le commandement de la FINUL élargie, comme l’avait fait avant elle la France. Tzipi Livni était d’ailleurs à Paris, mercredi, où elle a rencontré le Premier ministre français Dominique de Villepin.

La FINUL élargie doit être déployée au sud du fleuve Litani et près de la Syrie. Inacceptable selon Damas qui menace de fermer ses frontières. Le Secrétaire général des Nations unies entamera ce week-end une tournée au Proche Orient afin de plaider pour l’application de la résolution 1701. Auparavant Kofi Annan sera à Bruxelles, vendredi, où il rencontrera les chefs de la diplomatie européenne pour encourager les contributions européennes à la force onusienne tant attendue au Liban.