DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Saine et sauve après huit ans de séquestration

Vous lisez:

Saine et sauve après huit ans de séquestration

Taille du texte Aa Aa

C’est dans un réduit sous-terrain et sans fenêtre qu’une jeune Autrichienne vient de passer huit années de sa vie. Six mètres carrés sous le garage d’une maison, une porte insonorisée, des étagères remplies de livres, une télévision, voilà l’univers de Natascha Kampush, enlevée à l‘âge de dix ans à la sortie de l‘école par un homme puis séquestrée chez lui pendant huit ans.

Natascha s’est enfuie mercredi, profitant d’une minute d’inattention de son ravisseur, et est allée trouver des voisins pour demander de l’aide… Elle a finalement retrouvé sa mère, qui dit avoir toujours su sa fille vivante : “Je suis tellement fière d’elle, qu’elle ait pu s’en sortir… Même vingt ans après, je l’aurais reconnue, on n’oublie pas le visage de son enfant”.

Le père de la jeune fille a été assailli par les médias, il faut dire que la disparition sans aucune trace de Natascha était une véritable énigme en Autriche… On ne sait pas encore si la victime a été abusée sexuellement par son ravisseur, un technicien télécom du nom de Wolfgang Priklopil, qui s’est suicidé juste après la fuite de sa captive.

Natascha Kampush était extrêmement pâle et maigre quand elle a été recueillie. Les psychologues pensent qu’elle a été victime du syndrome de Stockholm, et qu’elle a ainsi pu finalement éprouver de la sympathie pour cet homme qui l’a retenue prisonnière pendant huit ans.