DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La République tchèque toujours dans l'attente d'un nouveau gouvernement

Vous lisez:

La République tchèque toujours dans l'attente d'un nouveau gouvernement

Taille du texte Aa Aa

Douze semaines après les législatives, le Premier ministre désigné Mirek Topolanek vit un véritable casse-tête. Aucune majorité n‘étant sortie des urnes, des alliances sont nécessaires mais tous les projets échouent les uns après les autres. Dernier en date, celui d’une coalition de centre-gauche entre sociaux-démocrates et chrétiens-démocrates. Leur chef Miroslav Kalousek a jeté l‘éponge. Raison invoquée: la perspective d‘être lié aux communistes dans le cadre d’un gouvernement minoritaire.

Mirek Topolanek ne s’avoue pas pour autant vaincu et pourrait proposer la formation d’un gouvernement intérimaire soutenu par tous les partis. Objectif: conduire le pays aux élections générales de 2007. Mais le temps presse. Il doit obtenir la confiance du Parlement dans les 30 jours suivant sa nomination faute de quoi le président désignera un nouveau Premier ministre.