DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jospin crève l'abcès de 2002 et ménage encore le suspense pour 2007

Vous lisez:

Jospin crève l'abcès de 2002 et ménage encore le suspense pour 2007

Taille du texte Aa Aa

Quatre ans. Quatre ans que les socialistes français attendaient cela. Lionel jospin a crevé l’abcès samedi, lors des universités d‘été du PS à la Rochelle. Le candidat malheureux de la présidentielle du 21 avril 2002, s’est expliqué pour la première fois en public sur sa décision d’alors de quitter la politique.

“Camarade, pourquoi es-tu parti, est-tu revenu? je voudrais que tu répondes franchement”, lui demande une jeune militante socialiste. “J’ai pensé que si je prenais sur moi, finalement symboliquement, physiquement et tristement le choc de cette défaite, alors peut être contrairement à ce que je vois certains dire, vos chances en étaient augmentées pour la bataille des législatives et non pas affaiblies”, lui répond, un Lionel Jospin très ému.

Au bord des larmes, l’ancien premier ministre a été sauvé par les applaudissements des militants. Et puis, sans rien dire sur son éventuelle candidature à l’investiture socialiste en vue du scrutin présidentiel de 2007, Lionel Jospin a attaqué implicitement Ségolène Royal, et la démocratie participative dont la favorite des sondages a fait l’un de ses principaux thèmes. Ségolène Royal refuse quand à elle de répondre aux critiques.

“Je crois que toute analyse du passé est utile, mais ce qui compte c’est de construire l’avenir, de construire un désir d’avenir et de répondre aux problèmes qui se posent aujourd’hui en France, affirme Ségolène Royal.” Dans cette ambiance de guerre des chefs, Ségolène Royal a prévenu qu’elle ne participerait pas aux faux débats qui affaiblirait et diviserait le parti.