DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Après la fusion Banca Intesa / Sanpaolo IMI, Crédit Agricole doit renégocier ses partenariats

Vous lisez:

Après la fusion Banca Intesa / Sanpaolo IMI, Crédit Agricole doit renégocier ses partenariats

Taille du texte Aa Aa

Dans un paysage bancaire très fragmenté en Italie, le nouveau poids lourd issu du rapprochement de Banca Intesa et Sanpaolo IMI, pèsera 60 milliards d’euros en bourse et sera le nouveau leader de la banque de détail dans la péninsule avec 20% de part de marché. Pourtant, les marchés boursiers n’ont pas accueilli la transaction avec enthousiasme et les titres des deux banques fusionnées étaient en baisse lundi à la bourse de Milan.

Quand au Crédit agricole qui reste pour l’instant l’actionnaire principal de Banca Intesa avec 17,8% du capital, son principal souci reste la sauvegarde au moins de ses partenariats dans le crédit à la consommation et dans la gestion d’actifs. C’est possible pour le crédit à la consommation mais plus difficile selon les analystes dans la gestion d’actifs : un métier oú San Paolo IMI possède des positions très solides.

Credit Agricole verra sa part réduite à 9,1% du capital du nouveau groupe et son bénéfice par action en baisse attendue de 5%.
Quand à l’espagnol Banco Santander, actionnaire important de Sanpaolo, n’a pas précisé s’il conserverait ou non sa part de 4,2% dans le capital du nouveau groupe, précisant juste que cette part du capital se traduirait par une plus-value de 1,2 milliard d’euros dans ses comptes en cas de cession.