DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Attentats : les rebelles séparatistes kurdes soupçonnés

Vous lisez:

Attentats : les rebelles séparatistes kurdes soupçonnés

Taille du texte Aa Aa

Si les auteurs des attentats qui ont fait 27 blessés en Turquie n’ont pas encore été clairement identifiés, leurs objectifs eux, sont limpides. C’est le tourisme, source importante de revenus pour le pays, qui est visé. Les quatre bombes qui ont explosé hier soir ont en effet été placées dans des secteurs touristiques. La première déflagration s’est produite dans le quartier européen d’Istanbul. Déposé près d’une école, l’engin a fait six blessés.

Les trois autres attentats ont eu lieu quelques heures plus tard, dans la station balnéaire de Marmaris, dans le sud-ouest du pays. Une bombe placée dans un minibus, sous un siège, a d’abord blessé vingt et une personnes, dont dix touristes britanniques. Tous passagers du véhicule qui se trouvait dans un rue très fréquentée.

Les deux autres engins étaient des bombes à percussion. Destinés à faire davantage de bruit que de victimes selon les autorités, ils ont explosé dans des poubelles près du port et à proximité d’une zone résidentielle. Aucune revendication n’a pour l’instant été faite, mais le mode opératoire pousse les autorités à soupçonner les séparatistes du PKK, le Parti des Travailleurs du Kurdistan, ou les Faucons de la Liberté du Kurdistan, une émanation du PKK.