DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les prisonniers et l'embargo, deux questions clé à résoudre rapidement selon Kofi Annan

Vous lisez:

Les prisonniers et l'embargo, deux questions clé à résoudre rapidement selon Kofi Annan

Taille du texte Aa Aa

Faire appliquer toute la résolution 1701 du Conseil de Sécurité des Nations Unies et transformer le cessez-le-feu entre Israël et le Hezbollah en véritable paix, c’est la difficile mission que poursuit Kofi Annan. Au deuxième jour de sa vaste tournée diplomatique au Proche Orient, le Secrétaire général de l’Onu s’est rendu dans le sud du Liban, où il a pu se rendre compte des dégât provoqués par 34 jours de guerre. Il a souligné quelles étaient, à ses yeux, les priorités :
“Certaines questions clés deviennent de sérieuses sources d’irritation des deux côtés et nous devons les résoudre. Nous devons trouver une solution très rapidement à l’enlèvement des soldats, et il y a de toute évidence la question des prisonniers qui doit aussi être traitée. Et nous devons nous occuper de la levée de l’embargo maritime, aérien et terrestre”.

Un peu plus tôt dans la journée, Kofi Annan s‘était rendu à Naqoura, où se trouve le siège des Casques Bleu de la FINUL. Sur place, il a participé à une cérémonie en hommage aux cinq membres de l’Onu tués pendant la guerre. Il a déposé une gerbe devant le mémorial des victimes. A présent il est en Israël, deuxième étape de sa tournée, où il doit rencontrer les plus hautes autorités.