DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lopez Obrador refuse d'accepter la défaite

Vous lisez:

Lopez Obrador refuse d'accepter la défaite

Taille du texte Aa Aa

Andres Manuel Lopez Obrador refuse toujours de reconnaître sa défaite à l‘élection présidentielle mexicaine. Il dénonce même un “coup d’Etat” malgré l’officialisation des résultats définitifs, hier, par le Tribunal fédéral électoral. Des résultats qui lui sont toujours défavorables : “Avec ce genre de décision, l’ordre constitutionnel est rompu et cela ouvre la voie à un usurpateur qui prétend prendre possession de la présidence par un coup d’Etat”, a-t-il lancé à ses partisans rassemblés sur la place du Zocalo, à Mexico. Lopez Obrador a promis la poursuite de la mobilisation dans la rue, au moins jusqu‘à sa grande “Convention nationale démocratique”, le 16 septembre prochain.

Comme au lendemain du scrutin, le 2 juillet dernier, le candidat conservateur Felipe Caleron devrait pouvoir célébrer sa victoire pour de bon. La décision du Tribunal fédéral électoral constituait le dernier recours de la coalition de gauche pour contester les résultats de l‘élection présidentielle. Malgré l’annulation de 237.000 voix dans des bureaux de vote, le résultat reste quasiment inchangé avec Calderon toujours un demi-point devant Lopez Obrador.